Ce n’est un secret pour personne ou presque : les plantes sont très utiles pour assainir les pièces où elles sont puisqu’elles vont absorber les substances polluantes présentes dans l’air et rejeter de l’oxygène. Mais savez-vous comment elles font exactement? Et savez-vous quelles sont les plantes dépolluantes que vous pouvez installer chez vous? Pas de panique je vais vous montrer tout ça.

Comment ça marche?

Tout d’abord, peut-être vous posez-vous les questions suivantes : est-ce que mon appartement est réellement polluer? Pourquoi devrais-je m’en inquiéter? Et comment le dépolluer facilement? Je ne connais pas bien sûr l’état de l’appartement de chacun, mais sachez qu’il faut régulièrement aérer vos pièces pour renouveler l’air qui s’y trouve. Sinon des substances polluantes, présentes dans l’air, vont stagner dans vos pièces. Mais ce n’est pas tout, sans une aération efficace et régulière, la poussière va s’accumuler et ça, c’est un aspect très facilement visible de l’état de “pollution” de vos pièces. Cela dit, pas de panique, vous pouvez facilement dépolluer vos pièces en aérant fréquemment mais aussi en y plaçant quelques plantes. Sachez qu’une seule plante peut dépolluer une pièce de 10m2!

Des plantes dépolluantes pour les pièces intérieures

La dépollution par les plantes, aussi appelée bioépuration, n’est en fait qu’un simple échange entre elles et l’air qui les entoure. Comme je vous le disais, l’air contient des substances polluantes. Celles-ci vont être absorbées par les feuilles de vos plantes qui vont ensuite rejeter de la vapeur d’eau. Cela devrait vous rappeler vos cours de primaire : les plantes absorbent le C02 et rejettent de l’oxygène.

On vient de comprendre que les plantes améliorent le taux d’oxygène dans vos pièces en rejetant de la vapeur d’eau. Mais elle améliore évidement le taux d’humidité, c’est pourquoi ce mécanisme s’appelle aussi transpiration. Enfin, les plantes jouent aussi le rôle d’aimant à poussière, celle-ci se déposant sur leurs feuilles. C’est un bon témoin de la propreté de votre appartement!

>
Après ces quelques explications, vous aurez compris qu’avoir une plante dans une pièce a de réels avantages. Maintenant, il faut savoir que chaque plante a des propriétés différentes et va donc vous être plus ou moins utile en fonction du type de pollution que vous voulez combattre.

Quelles plantes pour quelles substances néfastes

Avant de vous présenter plusieurs plantes dépolluantes, voici une liste des substances néfastes que vous pourrez combattre grâce à quelques plantes :

  • formaldéhyde : chlorophytum, ficus, fougère de Boston
  • monoxyde de carbone : chlorophytum
  • xylène : chlorophytum
  • toluène : chlorophytum
  • benzène : lierre
  • plastique : lierre
  • tabac : sansevière
  • pentachlorophénol : philodendron
  • COV : gerbera
  • peinture, ammoniac, solvant : spathiphyllum, chrysanthème, azalée
  • ondes électromagnétiques : cactus cierge

La plus connue : le chlorophytum

Comme je vous le disais, chaque plante a des vertus bien spécifiques et ne va donc pas combattre le même type de substances néfastes dans votre appartement. C’est pourquoi il est intéressant de connaître à quelle pollution vous devez faire face avant d’amasser des dizaines de plantes dans votre appartement.

Pas de faux suspens dans cet article, je commence par vous présenter la star des plantes dépolluantes : le chlorophytum, aussi appelée plante araignée. Vous pouvez voir à quoi cette plante ressemble un peu plus bas. Cette plante élimine plusieurs substances néfastes présentes dans votre air comme :

  • le monoxyde de carbone
  • le formaldéhyde : aussi appelé méthanal, aldéhyde formique ou formol, est présent dans l’air mais aussi produite par la combustion de tabac ou le corps humain
  • le toluène : sa toxicité est faible mais a comme premier organe cible le système nerveux
  • le xylène : fait partie des produits abondamment rejetés par l’industrie dans l’environnement

Chlorophytum ou plante araignée

Un projet d’étude a eu lieu en France, en 2000 et 2001, sur la faisabilité de l’épuration des pièces intérieures par les plantes. Ce programme, appelé Programme Phyt’Air, a démontré que le chlorophytum absorbait efficacement le monoxyde de carbone, le formaldéhyde et le toluène. En effet, en une journée complète, cette plante arrive à absorber 86% du formaldéhyde et près de 96% du monoxyde de carbone présent dans l’air de la pièce dans laquelle il se trouve. Ensuite, des travaux de la NASA ont prouvé son efficacité à éliminer le xylène.

Vous l’aurez compris, le chlorophytum combat un grand nombre de substances polluantes, tout en étant très efficace. En plus, il est très facile de le cultiver en intérieur puisqu’il aime une luminosité élevée, pour que ses feuilles restent bien colorées, mais qu’une luminosité un peu plus faible ne le soucie pas trop. Il n’est pas trop demandeur en eau, un arrosage hebdomadaire suffira. Si vous oubliez de l’arroser pendant un certain temps, il arrivera à s’en remettre puisque ses racines sont gorgées d’eau. Enfin, vous pourrez vous amuser à placer des boutures dans un verre d’eau pour voir de nouvelles racines apparaître.

L’anti formaldéhyde : le ficus

Le ficus est très efficace dans l’absorption de formaldéhyde puisqu’en 24H il en élimine plus de la moitié présent dans la pièce dans laquelle vous l’avez placé. Comme je vous le disais plus haut, ce composé chimique peut provenir de l’activité humaine, de la fumée de cigarette mais est aussi émis par les papiers d’emballage, la colle à moquette, les mousses d’isolation… Il y a donc de grandes chances pour que l’air de votre habitation contiennent une bonne dose de formaldéhyde.

Pas d’inquiétude à avoir concernant l’entretien d’un ficus, évitez simplement de le mettre en plein courant d’air froid et laissez-le à la même place. Cette plante aime une lumière indirecte et une température et une humidité stables. Là encore, cette plante est parfaite pour les arroseurs radins puisqu’un ficus meurt plus facilement d’un arrosage trop abondant que l’inverse.

Ficus, l'absorbeur de formaldéhyde

Enfin, pour ceux qui ne sont vraiment pas fan des ficus, tournez-vous vers d’autres plantes ayant les mêmes propriétés comme une aloe vera ou bien des bambous. Ces plantes peuvent absorber près de 90% du formaldéhyde présent dans l’air de votre pièce.

Aloe Vera, une alternative au ficus pour absorber le formaldéhyde contenu dans une pièce

L’anti benzène et plastique : le lierre

Tout d’abord, je vous vois venir, le lierre n’est pas seulement “grimpant” et placé à flanc de mur. Il en existe de toutes sortes, vous en trouverez forcément un pour aller parfaitement avec votre décoration d’intérieur.

Il faut savoir que le lierre est la plante la plus efficace pour absorber le benzène et le plastique. Vous savez tous d’où peut provenir le plastique et savoir que l’air de nos appartements peut en être complètement saturé. Le benzène, quant à lui, se trouve dans les colles, les vernis, les encres… puisqu’il est utilisé comme solvant. Le lierre est particulièrement efficace face à cette substance polluante puisqu’il en élimine près de 90% en 24H.

Lierre en pot, parfait contre le benzène et le plastique

Le lierre n’est pas à placer dans toutes les pièces puisqu’il n’aime pas une chaleur élevée : évitez donc de le placer juste à côté d’un radiateur. Ensuite, concernant l’arrosage, il nécessite un peu plus d’eau que les deux plantes dépolluantes présentées précédemment. Vous pouvez le tailler régulièrement pour qu’il reste assez dense et compact ou bien le laisser vivre plus librement afin de couvrir un mur végétal d’intérieur. Enfin, vous pouvez repiquer quelques coupes dans un pot plein de terreau humide, vous verrez de nouvelles plantes apparaître en 3 semaines environ.

L’anti tabac : la sansevière

Cette plante dépolluante élimine elle aussi le benzène mais est particulièrement efficace contre la fumée de tabac. Elle absorbe les substances toxiques présentes dans le tabac comme le trichloréthylène. Vous savez donc quelle plante choisir si vous êtes un gros fumeur, votre entourage ne pourra que vous en remercier!

Sansevière efficace contre la fumée de tabac

La sansevière nous vient d’Afrique et vous ne serez donc pas étonner d’apprendre qu’elle est très résistante. Elle ne vous en voudra donc pas si la pièce dans laquelle vous la placerez est trop chaude ou bien si vous oubliez de l’arroser de temps en temps. Cela dit, elle s’épanouira plus facilement avec une forte luminosité indirecte et orientée au sud. Essayez de l’arroser environ toutes les semaines en été et seulement 2 fois par mois en hiver.

Pour une maison en bois : le philodendron

Alors voici une petit conseil pour ceux qui habitent une maison en bois ou qui ont une pièce avec énormément de meubles en bois. Tout bois nécessite un traitement régulier pour l’entretenir, mais les produits de traitement contiennent des fongicides comme le pentachlorophénol. C’est là que le philodendron entre en jeu puisqu’il en absorbe une grande partie. A noter, il est aussi efficace contre le formaldéhyde.

Un autre avantage, et pas des moindres, d’avoir un philodendron dans vos pièces est que ses feuilles libèrent énormément de vapeur d’eau et va donc vous aider à humidifier certaines parties de votre appartement parfois surchauffées.

Le philodendron n’a pas besoin de beaucoup de terre, cependant il demande un arrosage régulier, si possible avec de l’eau non calcaire. Veillez à lui apporter un peu d’engrais de temps en temps.

Philodendron - idéal pour combattre les fongicides présents dans les produits de traitement du bois

L’anti COV : le gerbera

Alors, j’imagine que la plupart d’entre vous ne savent pas ce que sont les COV? Il n’y a pas de honte à avoir, moi-même je ne savais pas ce que c’était il y a peu. Les COV, les composés organiques volatils, sont donc des composés organiques se trouvant sous forme gazeuse dans l’atmosphère. Comme ils sont volatils, ils se propagent relativement bien dans l’air.

Pour combattre ces COV, tournez-vous vers une plante dépolluante non toxique, ressemblant à une grosse marguerite avec des couleurs chaudes, le gerbera. Cette plante absorbe une ribambelle de COV comme les parfums d’ambiance, l’encens, les huiles essentielles

Vous pouvez placer cette plante où bon vous semble même si elle aime recevoir beaucoup de lumière. En y prenant soin, vous n’aurez aucun mal à la conserver longtemps.

Le gerbera - la plante dépolluante anti COV

L’anti formaldéhyde (encore) : la fougère de Boston

Je pense qu’on a fait le tour des principales plantes dépolluantes que vous pourriez installer dans votre appartement. La fougère de Boston fait aussi partie de ces plantes qui absorbent le formaldéhyde grâce à son feuillage abondant. Originaire des forêts tropicales, cette fougère s’épanouira donc dans un environnement assez humide et nécessitera donc un arrosage régulier. Privilégiez aussi un emplacement assez ensoleillé.

Fougère de Boston - absorbatrice de formaldéhyde

L’anti peinture : le spathiphyllum

A présent, voici une plante dépolluante très particulière puisqu’elle est tout simplement idéal pour les pièces où l’on fait beaucoup de peinture. En effet, elle absorbe efficacement l’acétone, l’ammoniac et de façon générale, tout ce qui peut être amené par de la peinture fraîche.

Vous allez devoir déplacer de temps en temps votre spathiphyllum, mais rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin de le faire quotidiennement. Au printemps et en été, placez-le à mi-ombre, il redoute une lumière et une chaleur trop importante. Par contre, en hiver, placez-le au soleil.

spathiphyllum - idéal pour les ateliers de peinture

L’anti solvant: le chrysanthème

On continue avec une autre plante dépolluante utile dans des endroits avec de la peinture fraîche: le chrysanthème. Cette plante absorbe efficacement le trichloréthylène, une substance que l’on retrouve dans les solvants ainsi que dans les peintures.

On trouve souvent les chrysanthèmes dans les cimetières mais elles peuvent très bien s’épanouir en intérieur. Pour cela, placez-les dans un endroit lumineux et arrosez-les faiblement mais régulièrement. Sachez qu’en moyenne les fleurs durent entre 3 à 4 semaines.

Chrysanthème - idéal pour lutter contre les solvants et les peintures fraîches

L’anti ammoniac: l’azalée

L’azalée est la championne de la lutte contre l’ammoniac. Il faut savoir que cette substance toxique se trouve principalement dans les produits d’entretien : liquide vaisselle, produit pour le sol, dégraissant. N’hésitez donc pas à placer un pot d’azalée près de votre évier, c’est là où elle sera le plus efficace.

Petit inconvénient, cette plante requiert un peu plus d’attention que d’autres. Placez-la si possible loin des sources de chaleurs et arrosez-la faiblement mais régulièrement. Après sa floraison, replantez-la dans un pot plus grand avec un mélange de terre de bruyère et de tourbe. L’été, placez-là dans votre jardin ou sur votre balcon, dans un endroit ombragé.

Azalée - championne de la lutte contre l'ammoniac

L’anti ondes: le cactus

Nous allons finir avec une plante dépolluante très intéressante puisqu’une certaine espèce de cactus, le cactus cierge (Cereus peruvianus – Pérou), absorbe les ondes électromagnétiques néfastes que peuvent dégager nos nombreux appareils électronique: les télévisions, les box internet, les ordinateurs…

De manière générale, les cactus et les autres plantes grasses sont idéales pour les salons ou les bureaux, là où les appareils électroniques se multiplient. En plus, vous n’aurez presque pas besoin de vous en occupez puisqu’elle ne requiert de qu’un seul arrosage par mois.

Cactus cierge - absorbeur d'ondes électroniques