Installer soi-même son potager en carré

Voici une bonne alternative pour les adeptes du jardinage qui se trouvent avec un trop petit terrain pour aménager un potager traditionnel, que ce soit sur une terrasse ou un grand balcon. La culture du potager carré est facile, efficace, et permet de s’amuser avec un grand nombre de plantations variées. Nous allons vous présenter cette solution de plus en plus utilisée en ville et vous apporter quelques conseils pratiques pour réussir votre projet de potager en carré.

carré potager

Carré de potager en bois – 1 m x 1 m – pour cultiver facilement aromates, fruits ou légumes.

Un carré potager robuste, parfait pour les aromatiques. Les plus manuels (et les mieux équipés) essaieront de le monter eux-mêmes !

Retrouvez-le sur Amazon

D’où vient cette méthode de jardinage ?

Le carré potager nous vient des États-Unis, depuis environ 30 ans. La technique a été popularisée dans un ouvrage publié en 1981 par Mel Bartholomew, un jardinier américain. En formalisant les grands principes, il a révolutionné le jardinage “domestique” en le mettant à la portée de tous. Bien sûr, il n’est pas envisageable de faire une grande production, le but étant surtout de s’approvisionner facilement en légumes de saison et herbes aromatiques pour la cuisine domestique.


Les avantages du potager carré

Ils sont très nombreux, et cette culture spécifique permet à tout le monde de produire naturellement chez soi. Le potager en carré peut être installé autant en ville qu’en campagne ou à la montagne. Un petit espace ou un balcon est amplement suffisant pour bien démarrer. Il n’y a pas besoin de beaucoup d’arrosage, et aucun pesticide ! C’est une méthode 100 % naturelle et propre.

On peut s’y mettre n’importe quand durant l’année, en choisissant des fruits et légumes de saison. Enfin, et le plus important : enfants et adultes pourront tous s’y adonner, ainsi que les personnes à mobilité réduite. Ne reste que le plaisir du jardinage chez soi !


Quel emplacement choisir ?

Pour récolter et entretenir facilement votre carré, je vous propose de le disposer tout près de la maison. Si vous êtes en appartement, et que vous possédez un balcon, n’hésitez pas à l’y installer. L’impératif étant surtout l’ensoleillement et une bonne gestion de la densité des légumes.

En gardant la proximité avec votre carré, vous pouvez aussi surveiller toute prolifération de pucerons ou de mauvaise herbe. L’attrait de cette culture étant aussi de pouvoir produire de façon bio, c’est vous qui serez le désherbant naturel de vos cultures.


Les dimensions idéales des carrés et la qualité du matériel

Selon la méthode publiée par Mel Bartholomew, il s’agit de créer des cases dans un carré en bois, chaque case étant large de 30 cm de côté (méthode américaine). Pour obtenir 16 emplacements par carré, et occuper une surface gérable, on divise donc l’espace en cases de 40 cm de côté, soit 1,60 m de côté (dimensions utilisées en France). Si vous créez plusieurs carrés, songez à les espacer d’environ 80 cm pour avoir une allée permettant une circulation facile.

Pourquoi 40 cm sur 40 cm ? Ne soyez pas trop gourmands en taille ; cette dimension vous permet d’atteindre facilement chaque carré, ce qui sera moins évident si vous agrandissez les surfaces, car il faut accéder à ceux du milieu. Le but étant toujours de pouvoir s’adonner au jardinage de façon rapide et simplifiée. Pour la préparation des carrés, privilégiez du bois non traité; pour le terreau, il n’est pas primordial de prendre de la qualité premium. Mais pour favoriser la qualité biologique, ajoutez des cendres ou du compost pour le rendre plus riche en nutriments.


Gérer la densité et la culture horizontale

Facteur clé de la réussite de vos cultures, vous devez prêter attention à la densité de vos plantes. Chaque plante n’a pas les mêmes besoins, raison pour laquelle il faut bien contrôler que chaque variété soit bien installée et qu’il n’y ait pas trop de graines dans le même carré.

On sollicitera également les plantes à culture verticale, avec l’aide de tuteurs et de palissades. Mettez les légumes et fruits grimpants à l’honneur.


Comme dit plus haut, on privilégiera les plantations à la verticale, afin de bien exploiter les dimensions du carré. Également, on évitera les légumes dont la croissance est trop lente, risquant de monopoliser des carrés très longtemps ou nécessitant plus d’espace. Par contre, si l’envie vous vient de planter des asperges ou des pommes de terre, vous avez la possibilité de leur dédier un carré. Bien sûr, je vous propose d’éviter toutes plantations exotiques ou de fruits et légumes hors saison, qui ne sont pas très appropriés à ce type de culture.

La logique proposée est la suivante : on alternera volontiers les légumes racines (radis, carottes), les légumes-fruits (poivrons, tomates) et les légumes-feuilles (poireaux, laitues). Les herbes aromatiques (persil, basilic, sauge, romarin) sont aussi de la partie.

Attention, certains légumes ou fruits ne font pas bon ménage ensemble, par exemple à éviter : le céleri et la laitue, la tomate avec la pomme de terre, les fèves et les poireaux.

Dernier conseil enfin : planter quelques fleurs permet d’éloigner certains nuisibles des plantes en pleine croissance. La capucine, par exemple, est un vrai piège à pucerons. Les œillets d’inde, pour leur part, sont très protecteurs pour les plants de tomates.