Récupérer l’eau de pluie chez vous, même en ville, c’est possible ! Grâce à de petits récupérateurs d’eau, vous pourrez faire des économies tout en faisant un geste écologique important. Nous vous aidons à bien comprendre les avantages d’un tel système et choisir le récupérateur d’eau qui correspond à vos besoins.

Un récupérateur d'eau pour votre balcon


Beckmann FA60 Réservoir à eau de pluie 600L

Achetez ce réservoir à eau de pluie, d’une capacité de 600L. Simple à installer et esthétique.

Retrouvez-le sur Amazon

Un geste pour la planète

Acheter un récupérateur d’eau, c’est tout d’abord faire un vrai geste écologique, même en ville. En effet, les nappes phréatiques se vident de plus en plus. Notamment à cause des différentes périodes de sécheresses que l’on a connues dernièrement mais aussi à cause de notre consommation en eau de plus en plus importante.

Les réserves d'eau sont de plus en plus faibles

Peut-être moins évident, un autre avantage de ce genre de système est de limiter les problèmes liés aux rejets des eaux pluviales en milieu urbain. Les sols sont de plus en plus imperméables (surface « nue » de moins en moins importante), ce qui multiplie le risque d’inondation.


Des économies non négligeables

Soyons honnête, la réduction de votre facture d’eau reste la principale raison de l’achat d’un tel équipement. D’autant plus que le prix de l’eau en France ne cesse d’augmenter, comme le montre le graphique ci-dessous :

Evolution du prix de l'eau à Paris depuis 1980

Le prix de l’eau en perpétuelle augmentation

Il est important de noter que le prix du mètre cube d’eau varie beaucoup d’une ville à l’autre (de 2.42€ à 9.86€). Cela dit, on peut noter une hausse d’environ 30% entre 1995 et 2005, et on peut s’attendre à une hausse bien plus importante entre 2005 et 2015.

En plus de cette hausse de prix, notre consommation a fortement augmenté, fois 3 en 30 ans. En moyenne, chacun consomme 137 litres d’eau par jour. Avec l’eau de pluie, on pourrait économiser jusqu’à 44% de sa consommation d’eau.

Enfin, le gouvernement veut depuis longtemps multiplier ces gestes écologiques et propose donc une aide financière pour tout ménage s’équipant de récupérateur d’eau. Dans notre cas, il s’agit d’un crédit d’impôts :
L’article 49 de la loi sur l’eau et les milieux aquatiques du 30 décembre 2006 a introduit un crédit d’impôt relatif au coût des équipements de récupération et de traitement des eaux pluviales payés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2012. Le crédit d’impôt est de 15 % du montant des équipements éligibles. Pour une même résidence principale, le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut excéder, pour la période du 1er janvier 2005 au 31 décembre 2015, la somme de 8 000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et de 16 000 euros pour un couple marié soumis à imposition commune.


Que dit la loi ?

Tous ces avantages sont alléchants, cependant il faut faire attention à respecter la loi, car il y en a une. En effet, une mauvaise récupération ou utilisation de l’eau de pluie peut s’avérer dangereuse pour la santé. Les modalités d’utilisation de l’eau de pluie sont explicitées dans l’arrêté du 21 Août 2008, voici les principales :

  • L’eau doit être récupérée à l’aval des toitures inaccessibles
  • L’eau peut être utilisée pour :
    • Un usage domestique à l’extérieur du batiment (potager, lavage de murs …)
    • les Toilettes
    • Laver les sols
    • Laver le linge (seulement de manière expérimental et sous condition)

Dans tous les cas, vous pourrez utiliser sans problème l’eau récupérée pour arroser vos plantations. D’ailleurs, n’hésitez pas à lire nos conseils d’arrosage pour un potager citadin.


Bien choisir son récupérateur d’eau

Il existe beaucoup de récupérateurs d’eau différents. Nous allons nous concentrer sur ceux que vous pouvez placer sur votre balcon/terrasse et passer sous silence les cuves enterrées. Avant de regarder les différents produits, il faut garder en tête que le poids de la cuve est très important. En général, un balcon peut supporter 350kg/m², renseignez-vous avant d’acheter! Le principal choix que vous aillez à faire concerne le matériau de la cuve.

Les cuves en polyéthylène ont l’avantage d’être extrêmement légères, un bon point pour une installation en douceur. Elles sont aussi très faciles d’entretien et recyclables. Le réel inconvénient de ce type de cuves est leur faible taille, mais ce n’est pas un problème dans le cas d’un récupérateur d’eau pour balcon. Cependant il se peut que l’eau devienne un peu acide avec le temps. Vous pourrez vérifier son PH.

Cuves en polyéthylène

Les cuves en béton sont bien sûr plus lourdes que les cuves en polyéthylène, leur installation est un peu plus compliquée. Faites également attention au poids que peut soutenir votre balcon! Par contre, elles ont l’avantage de reminéraliser l’eau retenue. Il peut être intéressant de choisir ce type de récupérateurs si votre eau est naturellement acide.

Cuves en béton

Comparaison des différents types de récupérateurs d'eau